5 TRUCS À NE PAS FAIRE POUR RÉUSSIR SA PROCRASTINATION DE NOËL

penibilite-au-travail
Le Père Noël, grand maître procrastinateur puisqu’il distribue tous les cadeaux au dernier moment !

Salut bande de feignant(e)s !

J’inaugure la section « Bons plans » en cette période délicate à gérer pour tout passionné de procrastination.

Noël approche avec son lot de trucs à prévoir et sa date limite et non négociable. Un jour, très bientôt, vous ne pourrez plus dire « on verra demain » et ça vous angoisse. Je sais.

Les cadeaux à acheter, les billets de train à réserver peut-être ? le foie gras et le champagne à choisir, et la bûche : pâtissière ou glacée ? Toutes ces décisions à repousser au même moment, ça vous empêche de flemmarder tranquillement.

Rassurez-vous, Feignant 1er est là pour vous servir ! Je ne peux rien contre la date butoir, à mon grand désarroi je vous l’assure, mais je sais comment ne pas s’occuper de Noël jusqu’au 24 décembre après-midi !

Voici les 5 trucs à ne pas faire pour réussir sa procrastination de Noël :

1 – NE PAS SE CONNECTER À INTERNET

Ah oui, ça pique ! C’est pas pour rien que c’est mon numéro 1. Internet est le pire ennemi du procrastinateur. À cause de lui, en cinq minutes et quelques clics, on peut acheter à l’avance. On y trouve tout et depuis son canapé s’il vous plaît ! Vous voyez le danger qui se balade dans votre salon ? Il suffit d’y toucher une fois pour finir par y passer des heures et acheter un tas de trucs inutiles ! Coupez tout ! Ressortez votre Nokia de secours !

Ce sera dur, mais temporaire. Et en prime ça vous fera une cure de réseaux sociaux et vous évitera les dizaines de photos de sapins et de gamins déguisés en lutins que vos amis (qui en général sont prêts à réveillonner dès le 15 décembre) posteront au nom de la merveilleuse magie de Noël ou je ne sais quelle autre foutaise !

2 – NE PAS ALLUMER LA TÉLÉ

Ne prenez pas ce conseil à la légère en vous disant que de toute façon, vous ne la regardez jamais. C’est faux ! Forcez-vous à ne VRAIMENT jamais l’allumer et vous verrez à quel point vous le faisiez.

La télé est certes moins dangereuse qu’internet, mais c’est elle qui met le plus de pression psychologique en vous rappelant tout ce que vous avez à gérer pour Noël.

Dès la mi-novembre, les pubs pour les jouets arrivent. Suivent les reportages sur les préparatifs à Rungis ou le marché de Noël de Strasbourg ou les rennes de Laponie, puis les séries envoient leurs épisodes de Noël, les téléfilms de Noël se multiplient, les émissions spécial Noël, les zappings de Noël, et finalement tout le monde ne parle que de ce putain de Noël ! Débranchez-la si vous voulez procrastiner sans culpabiliser !

J’ai même mieux, lisez les livres qu’on vous a offert l’année dernière, sortez votre guitare du placard. Faites la sieste, prenez des bains, cuisinez. Sortez les mots croisés, sudokus, puzzle et jeux de société parce que sans internet ni télé, vous allez vite vous emmerder !

noel_-simpson
Même les Simpson veulent vous faire penser à Noël

3 – NE PAS SORTIR DE CHEZ VOUS

Métro-boulot-dodo, c’est bien le seul moment de l’année durant lequel je défends ce slogan ! Rentrez chez vous le plus rapidement possible. De toute façon entre les impôts et Noël, vous avez pas une thune à mettre dans un bar ou un ciné. Si ?

Baissez les yeux, un bête accident de vitrine est vite arrivé. Mieux vaut être prudent. Il y a aussi les publicités dans le métro, sur les abribus, panneaux, bus, taxis, et j’en oublie. La tentation est partout. On voit une affiche sans y prêter attention, et le soir avant de s’en apercevoir on a rebranché internet et on commande des huiles essentielles pour sa grand-mère !

Gare aux collègues aussi ! Ils tenteront de vous traîner dans les boutiques à la pause déjeuner. Mangez votre gamelle au bureau. Vous avez le temps de cuisiner je vous le rappelle ! Éclipsez-vous dès qu’une conversation sur Noël s’engage, ils finissent toujours par vous demander une idée, ou pire, par vous en donner une.

apollon
A Nice, on déguise Apollon en Père Noël

4 – NE PAS OUVRIR VOTRE BOITE AUX LETTRES

Ça n’a l’air de rien, mais des centaines de gens sont sous-payés pour les remplir de prospectus. Le reste de l’année, on les jette sans problème. Mais quand Noël arrive, des dizaines de marques se souviennent qu’elles vous adorent et vous proposent réductions, bons d’achats, facilités de paiement… dur de résister. J’ai même vu des procrastinateurs chevronnés craquer sur un catalogue Joué-club. Ne les laissez pas vous appâter.

Certains ont peut-être un autocollant « stop pub » sur leur boite et pourront s’éviter ce numéro 4. Personnellement, je dois m’en procurer un depuis environ 5 ans !

5 – NE PAS PENSER AU CALVAIRE QUI VOUS ATTEND

Qui s’est déjà retrouvé dans un centre commercial un 24 décembre connaît la signification profonde du chemin de croix. Le bruit, les bousculades, les files d’attente interminables. Les bouchons pour y aller, pour en repartir. Les bouchons dans le parking, pas de place, plus de caddie. La sueur sous des habits d’hiver dans des magasins surchauffés. Une véritable souffrance. À côté de ça, la crucifixion ressemble à une séance de bronzage sur une plage de galets (pas très confortable mais vachement plus calme !).

Oh oui vous allez en chier ! On procrastine rarement gratis, faut pas trop en demander. Mais si vous y pensez à l’avance (ce qui serait un comble pour des passionnés de la remise à plus tard non ?), vous prenez le risque de craquer à tout moment et de partir à la chasse aux cadeaux dans un élan de panique et sans aucun plan ! Le meilleur moyen de ne rien trouver, en perdant 3 heures de sa vie de feignant ! Procrastiner oui, mais pas bêtement. Il faut toujours s’autoriser des plages de réflexion pour prévoir des issues de secours, des moyens de limiter la galère. C’est d’ailleurs la seule raison pour laquelle un procrastinateur a le droit de prévoir. Par exemple, quand vous serez occupés à ramollir dans votre bain, au lieu de penser au calvaire à venir, demandez-vous où acheter un maximum de cadeaux en un temps limité ? Comment éviter de prendre la voiture ? Serait-il possible que quelqu’un y aille à votre place ?

Un vrai procrastinateur ne peut pas rater ça !

Voilà bande de feignant(e)s, avec ça, vous êtes parés pour tenir jusqu’au 24 décembre et acheter tous vos cadeaux en un temps record et en gardant le sourire !

Je vous donnerai quelques bons plans pour affronter cette épreuve une prochaine fois !

Pour vous motiver, je lance le grand concours du ticket de caisse de Noël. Envoyez-moi une photo d’un ticket de caisse daté du 24 décembre (correspondant à un cadeau, pas à des cacahuètes, je vois venir les escrocs de loin !) et je vous offrirai un livre de ma bibliothèque. Un bon, vous inquiétez pas. Si je dis pas lequel, c’est parce que je sais pas encore.

Ça va, on a le temps, on verra demain.

T.

8 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s