4 QUESTIONS À SE POSER AVANT DE SE LANCER DANS LA COURSE AUX CADEAUX DE NOËL LE 24

Les procrastinateurs seront nombreux dans la course aux cadeaux de Noël du 24 décembre
La course aux cadeaux de Noël du 24 décembre va bientôt commencer

Salut bande de feignant(e)s !

On y est presque ! Le 24 décembre approche et on n’a toujours pas acheté de cadeaux !

Si vous avez lu, et surtout appliqué, 5 TRUCS À NE PAS FAIRE POUR RÉUSSIR SA PROCRASTINATION DE NOËL, repousser cette corvée a du être aussi facile qu’oublier de prendre rendez-vous avec le dentiste. Les plus assidus d’entre vous ont même carrément oublié ce qu’était Noël, j’en suis sûr.

Je suis donc là pour vous ramener à la réalité. Un bon procrastinateur fait tout au dernier moment, pas en retard. Sauf quand le retard est autorisé, ce qui de toute évidence n’est pas le cas dans notre situation !

Le plus dur est à venir les amis. Il va falloir aller faire les magasins au pire moment de l’année. C’est le genre de galère que nous devons être prêts à affronter. Dans un cas extrême comme celui-ci, pour une procrastination réussie, je préconise une procrastination réfléchie !

Voici les 4 questions à se poser avant de se lancer dans l’infernale course aux cadeaux de Noël du 24 :

Où aller ?

À un seul endroit ! Hors de question de parcourir la ville, voire plusieurs, et de perdre un temps fou dans les bouchons pour ensuite perdre un temps dingue à chercher des places où se garer.

Les centres commerciaux, Z.A.C., et rues commerçantes sont là pour ça.

À Nice on a l’Avenue Jean Médecin. Mais le 24 décembre je serai en banlieue parisienne et j’irai à Rosny 2… l’enfer sur Terre.

avenue commerçante Jean Médecin à Nice bon plan pour les achats de cadeaux de Noël de procrastinateurs
Le 24 ce sera blindé, mais quand même plus sympa que Rosny 2 !

Comment y aller ?

Tout sauf la voiture. Un bouchon et une place à trouver, c’est déjà trop.

Allez-y en train, métro, RER, en tram, en scooter, à vélo, à pieds, à cheval ou en tyrolienne, mais n’utilisez surtout pas quatre roues pour vous déplacer (pas de bus non plus!).

À Nice on a le train, le tram, les vélos bleus. J’irai à Rosny 2 en RER… faut vraiment être passionné de procrastination pour s’infliger ça !

Kirk, Spock and crew get there fast in Star Trek
C’est pour quand la téléportation bordel !

Quel magasin choisir ?

Une partie de la réponse est dans la question : un seul ! Un magasin = une file d’attente en caisse. Mais où trouver tous ses cadeaux sans acheter la même chose à tout le monde ?

(Attention, les lignes à venir vont heurter la sensibilité des libraires,

et faire se retourner les disquaires dans leurs tombes)

À la FNAC ! Ce monde merveilleux où l’on peut trouver des cadeaux de 7 à 77 ans ! Pourquoi s’en priver ? Grand-mère : un almanach. Les parents : places de théâtre. Les gamins : jeux vidéos, de société, livres en pagaille, l’intégrale de Tchoupi en DVD. Des télés, des ordis, des téléphones, des tondeuses à barbe, des initiations œnologiques et des escapades gourmandes en amoureux (oui, l’Homme créa la FNAC, et Chuck Norris y ajouta les smartbox !).

C’est mon fournisseur officiel et exclusif.

Et si par malheur ou exigence subite, je n’y trouve pas tout, le centre commercial qui l’héberge m’offre une multitude de plans de secours !

Comment procéder une fois à l’intérieur ?

Vite. Il ne s’agit plus d’hésiter entre le DVD de Florence Foresti et de Gad Elmaleh. On cible un objectif précis (dans cet exemple un DVD humour), et on prend le premier qui nous saute aux yeux. Personne ne dit en recevant ce genre de cadeau : « Oh le dernier spectacle de Foresti, dommage je préfère Gad… ».

Ne doutez pas, achetez simple et efficace. Il y a les anniversaires pour faire dans l’original et flâner dans les rayons à la recherche du cadeau clin d’œil. Là tout le monde s’apprête à célébrer le même anniversaire. N’oubliez pas que malgré toutes ces précautions, il va falloir affronter le bruit et la fureur du milliard de procrastinateurs qui arpentera le magasin avec vous (il doit bien rigoler le prophète en nous voyant pèleriner vers les centres commerciaux ! Et le Père Noël j’en parle même pas !)

Pour limiter la durée du calvaire, prévoir ce qu’on va acheter est autorisé. Quand j’entre à la FNAC, je trouve tout ce qu’il me faut en un temps record. Je sais où je vais. Mes foulées sont précises, mes gestes relâchés. Ma détermination n’a d’égale que mon assurance. Même sa majesté Usain Bolt n’a aucune chance contre moi dans les rayons livres ou jeux vidéos. À moins qu’il n’achète les rayons entiers évidemment.

à la course aux cadeaux dans les rayons de la FNAC, même Bolt n'a aucune chance contre moi !
Dans les rayons de la FNAC, c’est moi le guépard !

Voilà mon plan bande de feignant(e)s ! Je n’évoque pas le problème de la file d’attente interminable en caisse, simplement parce qu’il n’y a pas de questions à se poser : on n’est pas des doubleurs !

Si vous avez un autre programme, je serais curieux de le connaître et les commentaires sont là pour ça, vous gênez pas !

On verra demain… s’il y en a.

T.

5 commentaires

  1. Ces bons plans concernent les citadins ! Le monde rural demande quelques adaptations simples : décaler la date butoir de quelques jours (19 décembre c’est bien… 21 décembre dernier carat pour les optimistes) et remplacer la Fnac par Amazon ! Et hop, du même coup, tu évites les transports et la foule ! Vive la campagne !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s